pallasathena55:

Ce film a le sens de la litote. Un intertitre intitulé “Vingt ans plus tard” résume la fin du règne de Jacques II, la Glorieuse Révolution, les règnes de Guillaume III et Marie II et le début de celui de la reine Anne…

Là où cela dérape vraiment, c’est lorsque l’on nous apprend que Jacques II a eu une fille illégitime appelée… Josiane ! Entre tous les prénoms ! Evidemment, le prince de Danemark et la duchesse de Malborough sont passés à la trappe d’un scénario peu tatillon sur l’Histoire.

Mais ne boudons pas notre plaisir, car L’Homme Qui Rit est un excellent film. Lon Chaney est époustouflant, la quintesse de l’acteur habité, capable de vous faire rire et pleurer au même instant. Et Olga Baclanova… ressemble de façon frappante à Madonna, époque Material Girl (http://www.dailymotion.com/video/x1xuwh_madonna-material-girl_music). 

L’ensemble est difficile à classer dans un genre particulier : drame, drame historique, épouvante, aventure,… L’Homme Qui Rit est tout cela à la fois, ce qui en fait sa rareté et sa valeur. Pour la précision, le scénario est tiré du roman éponyme de Victor Hugo. Je l’ai déjà ajouté à ma liste de lecture…

3 notes

pallasathena55:

Une soirée, deux films et par le prodige de je ne sais quelle faille spatio-temporelle, une spéciale “Jim Carrey”. J’aime bien Jim Carrey (mais je n’aime pas Tom Cruise !). Et l’on enchaîne avec Yes Man.

Cette fois, Jim Carrey incarne Carl Allen, un employé de banque aigri, frustré, misanthrope (ne rien biffer). La vie étant triste pour les aigris, frustrés, misanthropes (et aussi parfois pour les employés de banque), Carl finit dans un séminaire de remotivation. Ce n’est que le début de l’histoire, puisqu’il y apprend un mot qui va changer sa vie : “oui” !

La suite est d’un rocambolesque jouissif au possible, qui, à la différence de I Love You Philip Morris, conserve une forte cohérence tout du long et porte un message philosophico-éthique profond. Carl dit oui à la vie et si le spectateur pense que suivre d’emblée des cours de pilotage, de coréen et de guitare est idiot, le scénario s’empresse de le détromper.

Yes Man est drôle, inventif, touchant (ne rien biffer). L’on rit de tout et surtout de nous, de nos attitudes négatives, de nos replis stupides sur nous-même, alors même que le bonheur, l’amour, la réussite (ne rien biffer) sont souvent à la portée du plus petit oui.

Moralité : oh oui !

4 notes

brouillaminiscribbles:

Assassin
de l’italien assassino, et avant cela du mot vient du nom persan حشیشیون, ḥašišiywn
Plusieurs hypothèses à ce mot :
une voudrait que le mot  provienne de ḥāššaāšiyn  ceux qui fument le haschich, mais ce serait une anecdocte croustillante d’orientaliste du XIXe siècle .
une autre dit qu’il s’agit du terme-racine « Assas », Asl, Usûl, c’est-à-dire « base, source, principes, fondements » de la foi islamique. Les Assassiyoun étaient des fondamentalistes religieux, les « vrais croyants » qui défendaient leur foi en attaquant les intrus jusqu’à mourir pour tuer. Foi en Allah mais aussi en Ismaïl, ce septième et dernier des prophètes que ces dissidents chiites reconnaissaient dans l’imam qui avait sur eux une autorité absolue.
Une très bonne explication ici http://mots.revues.org/5023 
un historique de ces croyants : http://www.histoiredumonde.net/Nizarites-assassins.html (un paragraphe sur l’étymologie en fin de page)
wiktionary ici http://fr.wiktionary.org/wiki/assassin
cnrtl là http://www.cnrtl.fr/etymologie/assassin
(bon j’ai fait l’illus avant de trouver tout ça, donc elle est un peu décalée mais tant pis, mais vraiment l’explication de revues vaut le détour)

brouillaminiscribbles:

Assassin

de l’italien assassino, et avant cela du mot vient du nom persan حشیشیونḥašišiywn

Plusieurs hypothèses à ce mot :

une voudrait que le mot  provienne de ḥāššaāšiyn  ceux qui fument le haschich, mais ce serait une anecdocte croustillante d’orientaliste du XIXe siècle .

une autre dit qu’il s’agit du terme-racine « Assas », Asl, Usûl, c’est-à-dire « base, source, principes, fondements » de la foi islamique. Les Assassiyoun étaient des fondamentalistes religieux, les « vrais croyants » qui défendaient leur foi en attaquant les intrus jusqu’à mourir pour tuer. Foi en Allah mais aussi en Ismaïl, ce septième et dernier des prophètes que ces dissidents chiites reconnaissaient dans l’imam qui avait sur eux une autorité absolue.

Une très bonne explication ici http://mots.revues.org/5023 

un historique de ces croyants : http://www.histoiredumonde.net/Nizarites-assassins.html (un paragraphe sur l’étymologie en fin de page)

wiktionary ici http://fr.wiktionary.org/wiki/assassin

cnrtl là http://www.cnrtl.fr/etymologie/assassin

(bon j’ai fait l’illus avant de trouver tout ça, donc elle est un peu décalée mais tant pis, mais vraiment l’explication de revues vaut le détour)

3 notes

brouillaminiscribbles:

fieffé
dont le travers, le vice s’exprime au plus haut point.
qui tenait quelque chose en fief . Homme fieffé. 
qui est donné en fief . Domaine fieffé
 Il se joint à une appellation injurieuse qu’il renforce, comme si cette appellation était un fief dont on décore la personne.
source ici (merci dictionnaire sensagent )

brouillaminiscribbles:

fieffé

dont le travers, le vice s’exprime au plus haut point.

qui tenait quelque chose en fief . Homme fieffé. 

qui est donné en fief . Domaine fieffé

 Il se joint à une appellation injurieuse qu’il renforce, comme si cette appellation était un fief dont on décore la personne.

source ici (merci dictionnaire sensagent )

13 notes

brouillaminiscribbles:

Béguin (n.m)
1.nom d’une coiffure féminine portée par les béguines.
2.coiffe pour les enfants 
3.penchant amoureux
4.nom donné à des hérétiques du XIIIe siècle
Alors l’histoire de ce mot et de l’expression “avoir le béguin ” est longue :
Le béguin est donc la coiffe des béguines. Les béguines forment une communauté religieuse moins stricte que les couvents . Au Moyen Âge, dans le Nord de l’Europe, les béguines ne formaient pas de voeux perpétuels , et étaient donc des femmes indépendantes, hors de tout contrôle que ce soit de l’Eglise, du père ou du mari… (renseignements ici et là,   ça a l’air extrêmement intéressant comme phénomène) 
Elles seraient nommées d’après Lambert le Bège au 12e siècle , le nom dériverait du vieil allemand beggen demander, prier (ah tiens en anglais to beg … )
Ensuite” avoir le béguin ” : explications ici
La coiffe de bonne soeur serait passée dans la vie courante. Et au XVIes, si une femme avait les idées troublées, ce qui se disait avoir le béguin à l’envers  il suffisait de peu qu’on soupçonne l’amour. La locution est attestée par Duneton au XIXe s,cette réapparition serait dûe à l’arrivée des filles de la campagne dans les bordels des villes et de la capitale et de là se serait propagée au milieu bourgeois et aristocratique.

brouillaminiscribbles:

Béguin (n.m)


1.nom d’une coiffure féminine portée par les béguines.

2.coiffe pour les enfants 

3.penchant amoureux

4.nom donné à des hérétiques du XIIIe siècle

Alors l’histoire de ce mot et de l’expression “avoir le béguin ” est longue :

Le béguin est donc la coiffe des béguines. Les béguines forment une communauté religieuse moins stricte que les couvents . Au Moyen Âge, dans le Nord de l’Europe, les béguines ne formaient pas de voeux perpétuels , et étaient donc des femmes indépendantes, hors de tout contrôle que ce soit de l’Eglise, du père ou du mari… (renseignements ici et là,   ça a l’air extrêmement intéressant comme phénomène) 

Elles seraient nommées d’après Lambert le Bège au 12e siècle , le nom dériverait du vieil allemand beggen demander, prier (ah tiens en anglais to beg … )

Ensuite” avoir le béguin ” : explications ici

La coiffe de bonne soeur serait passée dans la vie courante. Et au XVIes, si une femme avait les idées troublées, ce qui se disait avoir le béguin à l’envers  il suffisait de peu qu’on soupçonne l’amour. La locution est attestée par Duneton au XIXe s,cette réapparition serait dûe à l’arrivée des filles de la campagne dans les bordels des villes et de la capitale et de là se serait propagée au milieu bourgeois et aristocratique.

12 notes

brouillaminiscribbles:

Sororité (n.f)
vient du terme soror soeur ou cousine, pendant de fraternité
1. communauté de femmes (notamment religieuse)
2.association ou résidence d’étudiantes aux USA
3.rapport de similitude, de solidarité entre les femmes en tant que partageant pareillement la condition féminine 
source ici
J’ai choisi les suffragettes anglaises, qui se sont battues pour le droit de vote, je suis en retard de quelques jours  pour le 8 mars, jour international du droit des femmes (jour choisi la première en 1910 lors de la conférence internationale des femmes socialistes , par Clara Zetkin, et hop ici l’histoire ) . Mais bon, on a bien le droit d’en parler quand on veut ;). 
ici vous trouverez une banque d’image qui m’a servi pour l’illustration. 
et là un historique du féminisme car il me semble exemplaire de sororité

brouillaminiscribbles:

Sororité (n.f)

vient du terme soror soeur ou cousine, pendant de fraternité

1. communauté de femmes (notamment religieuse)

2.association ou résidence d’étudiantes aux USA

3.rapport de similitude, de solidarité entre les femmes en tant que partageant pareillement la condition féminine 

source ici

J’ai choisi les suffragettes anglaises, qui se sont battues pour le droit de vote, je suis en retard de quelques jours  pour le 8 mars, jour international du droit des femmes (jour choisi la première en 1910 lors de la conférence internationale des femmes socialistes , par Clara Zetkin, et hop ici l’histoire ) . Mais bon, on a bien le droit d’en parler quand on veut ;). 

ici vous trouverez une banque d’image qui m’a servi pour l’illustration. 

et un historique du féminisme car il me semble exemplaire de sororité

14 notes

brouillaminiscribbles:

se chamailler
vient de “camailler ”  : donner des grands coups d’épée , dérivé de camail,  provençal “capmail” cottes de mailles couvrant la tête . (merci wiktionnaire)
à voir ici (historia )et  là (wiktionnaire)
image sur une idée d’un ami

brouillaminiscribbles:

se chamailler

vient de “camailler ”  : donner des grands coups d’épée , dérivé de camail,  provençal “capmail” cottes de mailles couvrant la tête . (merci wiktionnaire)

à voir ici (historia )et   (wiktionnaire)

image sur une idée d’un ami

19 notes

vismaviedillustrateur:

Quand on te dit que, de toutes façons, tu n’as pas besoin d’être payé puisque “c’est ta passion”.

vismaviedillustrateur:

Quand on te dit que, de toutes façons, tu n’as pas besoin d’être payé puisque “c’est ta passion”.

74 notes

lizclimo:

christmas is coming. indulge. 

lizclimo:

christmas is coming. indulge. 

142 218 notes